Avertir le modérateur

09 novembre 2009

Chute du mur de Berlin : commémorations et usurpations

 9 novembre 2009 : il y a 20 ans, tombait le mur de Berlin. Victoire de la liberté sur la dictature, éclatement d'un ordre géopolitique artificiel. 

Profitant d'une commémoration consensuelle, Sarkozy essaie d'inscrire son nom dans l'Histoire (quelques points en plus en vue du prochain Nobel de la Paix, raflé cette année par Barack? ). Oh, bien modestement. En toute confidentialité, si j'ose dire : juste quelques lignes sur sa page Facebook pour souligner qu'il fut parmi les premiers à donner quelques coups de pioche enthousiastes dans le mur de la Honte. Un pionnier, en quelque sorte. Alain Auffray, journaliste à Libération, conteste. D'après lui, "Sarko refait l'histoire" et son histoire serait totalement fantaisiste : http://droite.blogs.liberation.fr/alain_auffray/2009/11/m...

Qui a raison, qui a tort? Sarkozy a t-il enjolivé la réalité pour se faire mousser? On verra bien : une nouvelle polémique vient de débuter. Mais le problème de fond n'est pas là.    

Le problème avec Sarkozy, c'est que depuis il n'a pas arrêté les coups de pioche, confondant lutte pour la liberté et mercenariat au service du libéralisme. Coups de pioche pour libérer le droit d'exploiter du travail. Coups de pioche pour libérer nos systèmes de protection sociale de toute forme d'assistanat. Coups de pioche dans le régime pour mieux centraliser rééquilibrer le pouvoir. Coups de pioche dans le principe de séparation des pouvoirs...  

A force de coups de pioche, comme l'a dit François Bayrou, ce sont les fondements de notre société qui vacillent et menacent de s'effondrer.

Dans le même temps, à Nanterre, les Jeunes Pop' manifestent pour, je cite 'la chute du communisme dans leur ville'. Grotesque. Il est indécent, et je pèse mes mots, de lier la commémoration d'un évènement tel que la chute d'une dictature à ce qui n'est qu'un simple enjeu électoral franco-français (même symbolique). Oh, je n'ignore pas qu'à Nanterre les choses ne sont pas idylliques. On parle de manque de démocratie locale, de manque de transparence, voire de clientélisme. Des conseils de quartier seraient noyautés, des privilèges accordés aux amis du maire. Des pressions exercées sur les habitants.

C'est possible. Je n'en sais rien, n'étant pas Nanterroise. Par contre, je vis depuis une quinzaine d'années dans une ville UMP où de telles pratiques sont monnaie courante. Avec un train de retard : il a fallu la seconde mandature du maire Philippe Juvin pour que soient créés des conseils de quartier dont le bureau est désigné par le maire : ici, on ne prend pas même la peine de simuler la démocratie. A quoi bon? Le Dr Juvin sait ce qui est bon pour sa ville. Ceux qui sont d'un avis contraire sont des sots ou des menteurs.

A La Garenne, il n'y a aucune transparence, aucun critère préétabli pour les attributions de place en crèche ou de logements sociaux. Contrairement à Nanterre, il n'y a même pas de système de quotient familial pour la cantine des enfants, seulement des aides qu'il faut venir quémander en mairie.

En période électorale, certains habitants évitent même de prendre nos tracts ouvertement dans la rue. Ils le font furtivement, ou pas du tout.

Alors, mesdames messieurs du Mouvement Populiste Populaire, de grâce, balayez devant votre porte avant de nous servir vos fables et de nous  asséner votre anticommunisme primaire. Les méthodes que vous employez sont bien loin de l'idéal démocratique que l'on est censé célébrer aujourd'hui.

Commentaires

il y a un truc qui m'énerve avec cette histoire, c'est que tout çà ressemble à de l'occupation du terrain médiatique. Pendant que l'on parle de son coup de pioche dans le mur, dont on se fout totalement, on ne parle pas du reste. De tout le reste ! Et encore, comme dirait Jacques Dutronc, on nous cache tout, on nous dit rien...
Donc, premièrement, que NS soit à Berlin le 9 novembre 1989, le lendemain ou une semaine plus tard, franchement çà change quoi ? Ceci dit, malheureusement, on ne peut pas accepter de laisser les choses filer sans les corriger quand on peut le faire et quand il faut le faire. Et donc il est normal d'en parler ! Stop danger grave quand on commence à récrire l'Histoire !
Et hop, le buzz fonctionne...
Deuxièmement, cela illustre la politique que l'on voudrait nous servir comme seul plat : celle de la communication, de l'éphémère, du superficiel. Pendant ce temps, certains ont les mains libres pour faire passer des lois ou des décrets incroyables.
Je n'ai pas toutes les infos en main, mais prenons 2 exemple : la fiscalisation des journées d'arret de travail pour invalidité. Qui est concerné ? le chef d'entreprise qui s'est foulé le pied en montant l'escalier qui mène à son bureau ou le maçon qui est tombé de l'échaffaudage ? donner la réponse, c'est déjà remettre en cause le bien fondé de cette décision.
deuxième exemple : arrêt de la mise en place de la CSG (je crois) sur les cessions d'objets de valeur. Là encore qui est concerné ? le trader qui peut investir le quart de ses bonus qu'il a gagné sans avoir pris un seul risque ? ou la secrétaire qui ne sait déjà pas le 10 du mois comment finir le mois sachant qu'il faut payer la cantine pour ses 2 enfants qu'elle assume seule et que les impots viennent de la relancer pour la 3eme fois, sans compter, EdF, GdF,... ? là encore, donner la réponse, c'est encore remettre en cause le bien fondé de cette décision.
Bon, je sais, je suis bien naïf. On s'occupera toujours en premier de la France d'en haut et ensuite de la France d'en bas, .... quand on en aura le temps et les lignes budgétaires. Mais j'ai bon espoir que cela changera un jour. A force de foncer droit dans le mur, on finira bien par se dire qu'il faut peut être revoir la feuille de route. Espoir toujours...

Écrit par : EspoirToujours | 12 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu