Avertir le modérateur

19 mars 2010

Mises au point

Il serait difficile de le cacher : moins d'une semaine après le premier tour des régionales, le MoDem se déchire et se désagrège autour de deux questions. Un : la démission de sa Vice-Présidente Corinne Lepage, qui lui vaut des attaques d'une rare violence. Deux : notre position au second tour, pour lequel François Bayrou n'a donné aucune consigne, se murant dans ce splendide isolement que je dénonçais hier.

Sur ces deux questions, je tiens à prendre position, parce que le lis et entends aujourd'hui des choses qui me consternent, venant de gens qui se drapent dans leur appellation (non contrôlée) de démocrates pour donner des leçons au reste du monde politique... lequel s'en moque, évidemment. Quand on pèse 4 % au niveau national et que l'on prétend être les seuls détenteurs de la "vérité", de la seule voie susceptible de sortir la France de l'ornière, on n'est guère crédible. 

Concernant la démission de Corinne Lepage : je la comprends. C'était la seule issue possible pour une authentique démocrate dans un Mouvement qui ne l'est pas, et qui n'a pas su écouter ses critiques (pourtant salutaires) pour se remettre en question. Je pourrais citer des dizaines d'exemples à l'appui de mes propos. Un seul suffira : dans certaines régions lors des dernières élections, les candidats finalement investis par la direction du mouvement n'ont pas été ceux que souhaitaient les militants. Je crois que c'est assez explicite.

Il se trouve aujourd'hui des cadres et des militants du mouvement pour demander, que dire, exiger que Corinne Lepage rende son mandat de députée européenne. C'est ignoble. C'est mesquin. Avions-nous eu le scrupule de demander à Jean-Luc Benhamias de rendre son mondat lorsqu'il a quitté les Verts pour rejoindre le MoDem ? Bien sur que non. Enfin et surtout, quelle que soit son étiquette politique, Corinne Lepage continuera de porter et de défendre les valeurs humanistes qui sont les nôtres, et dont, encore une fois, non n'avons pas l'exclusivité. 

Concernant le second tour des régionales : à titre personnel je voterai sans hésitation pour la liste de Jean-Paul Huchon, avec qui, je le sais, les anciens élus UDF, devenus MoDem en cours de mandat, ont travaillé en bonne intelligence, malgré les défauts d'une gestion trop technocratique. C'est une décision personnelle que je ne pensais pas rendre publique, mais si je le fais, c'est parce que je suis indignée par le "buzz" médiatique de certains blogueurs soit-disant démocrates, parmi lesquels, et je le regrette, un certain Christophe Grébert, qui déverse son fiel sur tout ce qu'Internet compte d'espaces d'expression et de réseaux sociaux.  

Ces blogueurs appellent à voter blanc dimanche, voire même à glisser un bulletin 'Dolium' dans l'enveloppe (le ridicule ne tue pas), pour refuser à la fois une UMP hégémonique et un vote en faveur de la liste Huchon associée je cite à des communistes "dogmatiques et sectaires".

Ont-ils réalisé à quel point ils faisaient preuve, eux, d'un sectarisme aussi primaire que déplacé ? On est bien loin du temps où le MoDem appelait à dépasser les clivages politiques!!! Avec un tel discours, en 2012 on rempile à coups sûr pour 5 ans de sarkozysme.

Mais je voudrais répondre sur le fond à ceux qui, comme Christophe Grébert, sont en train d'inventer le sectarisme du centre. Remettons les choses en perspective. Contre quoi nous battons-nous actuellement, quels sont ces abus de pouvoir que Bayrou dénonce à longueur de discours ? Nous nous battons contre la confiscation du pouvoir politique par ceux qui ont déjà le pouvoir économique. Nous nous battons aussi contre la destruction systématique de principes et de dispositifs qui cimentaient notre société depuis la Libération, et qui étaient, en grande partie hérités du Conseil National de la Résistance.

Affirmer que les communistes n'auraient pas leur place dans le combat contre l'hégémonie UMP est un contresens historique. C'est aussi, et c'est peut-être encore plus grave, faire le jeu de l'UMP qui, depuis des années, agite le fantasme imbécile des "staliniens" pour empêcher le regroupement de toutes les forces d'opposition. 

Que la gauche s'allie au parti communiste est normal et légitime. Qu'on ne puisse discuter et soutenir la gauche, sous prétexte qu'elle s'obstinerait à intégrer un PCF archaïque et sectaire, est une absurdité, ne serait-ce que parce que cela revient à ignorer le cheminement de pensée effectué par les communistes ces dernières années. C'est ma conviction depuis toujours, et cette conviction s'est renforcée au cours des deux dernières années. Si cette position n'est plus compatible avec mon adhésion au MoDem, il conviendra que j'en tire les conséquences. 

Commentaires

100% d'accord. D'autant que le discours de Marie Georges Buffet est très loin des positions du PC d'antant, d'avant la chute du mur, quand on opposait encore un bloc contrte un autre bloc. Ce temps a passé, et le discours du PC a suvi le mouvement. N'oublions pas non plus les positions de la CGT. Sans avoir toutes les données et les capacités d'un analyste politique pointu, je trouve que Bernard Thibault a compris la nécessité du "parler ensemble", de l'écoute, pour une réforme de notre façon de vivre ensemble dans l'interet du plus possible.
Ne tirons pas sur l'ambulance. Nous aurons besoin de tous et de chacun. Ce n'est pas quand çà va mal qu'il faut se désolidariser. D'autres, ceux dont nous combattons les idées et les pratiques sauront en tirer profit, pour leur seul intéret.
Pour ce qui est des élections générales, moi aussi je voterai Jean Paul Huchon, déjà parce je préfère l'approche du rasemblement de tendances différentes. il y a plus de richesse dans la diversité.

Écrit par : EspoirToujours | 19 mars 2010

Bonjour,
Merci pour cette mise au point, je partage votre avis sur Corinne Lepage.

Quand vous dite "le ridicule ne tue pas", je pense que pour certain du Modem, le ridicule les a tué (Cf résultats) et commentaire de mr Bayrou.

J'aimerai que plus d'élus ou d'adhérents Modem suivent Corinne Lepage et reconnaissent enfin les erreurs commises et la bêtise.

Écrit par : Amandine | 19 mars 2010

Oui le Modem est bien mort rongé par l'ambition sans limites (çà me rappelle quelqu'un..) de son fondateur. Certains s'en sont bien tirés , ceux qui siègent à Strasbourg, portés par l'éphémère vague orange; quant aux électeurs déçus, j'espère qu'il donneront leurs voix à la gauche, c'est encore le seul moyen de lutter conter l'hégémonie du pouvoir central. Quant à envisager d'autres formes de démocratie, plus participatives , moins inféodées aux partis politiques, La Garenne a vécu cette expérience une première fois lors de l'épisode Haedens Il ne tient qu'à nous de continuer.

Écrit par : Ramon Mercader | 19 mars 2010

Encore une fois, la plume de Plume touche juste. Je suis admiratif de tant de talent au service de la belle politique. Concernant le Modem, ce n'est pas grave. Mieux vaut savoir maintenant qui allait se présenter aux français plutôt que de découvrir dans deux ans une énorme supercherie. Ce point-là est acquis.
Reste partout en France une force énorme de militants que je qualifierai d"orpheline. Que Corinne Lepage ou un autre reprenne le flambeau, qu'importe. L'important est que cette force démocrate continue le travail d'équipe qui a été fait dans toutes les villes de France et travaille au niveau de la cité. Ex Modem, ou force citoyenne locale voilà une expérimentation a ne pas laisser tomber. Plume, continuez comme avant. Ne changez rien.

Écrit par : Félix | 19 mars 2010

Chere Martine, votre position est courageuse et madame Lepage a le droit de faire ce qui lui semble le mieux en conscience. En plus c'est surement une des meilleures euro-députée que nous ayons pour la France alors il faut qu'elle reste.
Je ne crois pas que le Modem soit mort mais le système politique rend difficile son positionnement au centre. Votre sympathique équipe de la Garenne sait visiblement le faire.
je ne voterai pas Huchon pour ma part car pour le connaître de près ainsi que son équipe je sais que leur vision de l'économie est mauvaise et c'était d'ailleurs une analyse interessante du candidat Modem Dolium. Sur ce point le bilan est vraiment mauvais.
En plus il y a un problème éthique pour moi sur la personne et pas sur la respectable liste socialiste. D'autre part son alliance avec le parti de gauche me fait sourire quand on sait son aversion pour le front de gauche (pour info il les a viré du CM de Conflans) et je vous encourage pour le comprendre à lire son ouvrage "De battre ma gauche s'est arretée" cadeau que ma fait un élu communiste du 78. Par contre et en cela votre vote est assez logique c'est un social-democrate très proche dans la réalité du Modem, il l'a d'ailleurs écrit dans son livre je n'invente rien. Une alliance Modem-PS-EE aurait été plus logique.
Pour finir sur une note humoristique il n'y a pas qu'au Modem où la démocratie interne est mauvaise, c'est un peu partout la même chose malheureusement.

Amicalement

Écrit par : jf campion | 20 mars 2010

Je suis désolé de vous inspirer autant de récrimination. Pour vous, je ne suis pas démocrate. Et c'est moi qui suis sectaire. Soit.

En revanche, Jean-Luc Mélenchon, du front de gauche, est un aimable allié potentiel prêt au dialogue, comme le démontre par exemple cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=R5Ktx-D-Wx8

Je viens de la social démocratie et du courant de DSK au sein du ps. Toute mon histoire familiale se situe à gauche. Je suis venu au modem parce que je ne me reconnaissais plus dans cet affrontement droite gauche incarné notamment par Jean Luc Mélenchon.

Le rassemblement ne veut pas dire qu'il faille reproduire ce que nous avons voulu quitter...

Sur Corinne Lepage, vous m'avez mal compris : je fais appel à son sens de la responsabilité. Je n'exige rien d'elle. Je lui demande de respecter les électeurs qui ont voté pour une liste MoDem. Mais je sais bien qu'il n'y a pas de mandat impératif en France, comme dans toute démocratie, et qu'elle peut donc faire ce qu'elle veut. C'est sa liberté...

Vous m'associez à des "attaques violentes" qui n'ont rien à voir avec ma démarche, même si je pense aussi que c'est à force de vouloir trop faire le bisounours, ne déranger personne, ne pas faire de vague, chercher à être gentil avec les uns et avec les autres, que notre mouvement a perdu de son intérêt auprès des électeurs.

Quand on va à une élection, il faut incarner une alternative. Or lorsque l'alternative qu'on présente aux électeurs c'est de voter au second tour pour la gauche ou la droite... quel intérêt de voter pour nous au 1er ?

Écrit par : Christophe Grébert | 20 mars 2010

On se vouvoie maintenant ? Soit.
En ce qui concerne Corinne Lepage : je déplore qu'elle devienne aujourd'hui le bouc émissaire d'une défaite qui n'aurait sans doute pas été aussi grave si nous avions écouté ses critiques. Par ailleurs, je le dis et le répète, je suis certaine qu'elle portera haut et fort des valeurs que notre mouvement représente bien mal.
En ce qui concerne vos appels au vote blanc ou nul, elles me déçoivent profondément de la part de quelqu'un qui symbolise, à bien des égards, la lutte contre les abus de pouvoirs de l'UMP et des barons (et baronnes) des Hauts-de-Seine.
La situation de la France est si grave que le "ni-ni" est insupportable et irresponsable. Par ailleurs, c'est en dialoguant avec ceux qui mènent le combat pour les mêmes valeurs fondamentales que l'on combattra le sectarisme. C'est en discutant avec eux que l'on fera émerger une vraie alternative crédible. Pas en se recroquevillant sur soi, en attendant la prochaine échéance électorale où l'on s'effritera encore un peu plus.

Écrit par : Plum'Orange | 20 mars 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu