Avertir le modérateur

27 avril 2010

France 2, 22h55 : Les Infiltrés au pays des amis de Kleber Haedens

david-pujadas-video-sarkozy.jpegAlors que le gouvernement se défend de vouloir assimiler islam et intégrisme, le magazine de France 2 "Les Infiltrés" dénonce ce soir une autre forme d'extrémisme. L'équipe de David Pujadas a en effet infiltré et fimé en caméra cachée, plusieurs mois durant, un groupuscule nationaliste lié aux catholiques traditionalistes, Dies Irae.

L'émission est semble t-il si dérangeante qu'elle fait scandale. On y voit, semble t-il, un jeune militant haranguer ses troupes pour préparer la prochaine guerre sainte contre les musulmans qu'il faudrait "saigner au couteau". On y voit aussi les écoliers d'une école catholique anonner une comptine sur les camps de concentrations en se disant "fachos".

Le reportage a été tourné en région bordelaise. Il aurait pu l'être dans les Hauts-de-Seine. Car même si je ne sais rien des images qui seront diffusées ce soir, je connais d'avance les discours, les formules, les propos. Autant le bla-bla officiel, policé et propret (celui du bon père de famille attaché aux valeurs fondamentales de notre société et un brin anticonformiste... ), que la version off, nettement plus musclée et franchement raciste et antisémite.

Ces deux versions, nous les avons entendues et combattues pendant plus de neuf mois lors de l'affaire Kleber Haedens. Souvenez-vous, il y a encore un an, le collège des Champs-Philippe s'appelait collège Kleber Haedens, selon la volonté de notre maire Philippe Juvin qui souhaitait lui donner le nom de son écrivain préféré, secrétaire particulier de Charles Maurras pendant l'Occupation et pigiste occasionnel dans plusieurs revues pétainistes et antisémites, dont le tristement célèbre "Je suis Partout". 

Comme le démontre avec efficacité le blog le retour de Buzz, ceux qui tentent aujourd'hui d'interdire la diffusion de l'émission de Pujadas sont exactement les mêmes que ceux qui soutenaient Philippe Juvin dans le choix du nom de Kleber Haedens : des groupuscules royalistes, des partis et mouvements d'extrême-droite, des fachistes autoproclamés.

Une émission que les Garennois regarderont donc avec une attention particulière. Car la crudité du langage tenu par les jeunes bordelais n'est en définitive que la fache cachée d'un autre discours, aujourd'hui politiquement audible sinon correct, qui tend à réhabiliter l'héritage intellectuel de l'extrême-droite.  

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu