Avertir le modérateur

05 mai 2010

Joyeux anniversaires!

1145036097018B67.jpgNon, il n'y a pas de faute d'orthographe dans le titre. Ce sont bien deux anniversaires que je veux célébrer. Deux anniversaires très symboliques qui concernent des personnes qui me sont très chères : un Garennois et une Garennoise qui, malgré leur grand âge, ont su, à un moment donné, s'exposer, prendre la parole pour défendre leurs convictions. 

Bernard Dargols a aujourd'hui 90 ans. Il y a tout juste un an, l'hebomadaire Marianne lui dédiait un long article. Bernard était alors le porte-drapeau du collectif "Non à Kleber Haedens", qui s'opposait au nom choisi par Philippe Juvin pour baptiser le second collège de la ville, celui d'un écrivain fascisant qui avait écrit dans des revues pétainistes et antisémites. Ce nom, Bernard n'en voulait à aucun prix. Ce franco-américain y voyait (à juste titre) une insulte au combat qu'il avait mené soixante-cinq ans auparavant, lorsqu'il avait débarqué sur Omaha Beach pour libérer la France de l'oppresseur et de la dictature. Une insulte, aussi et surtout, à la mémoire de tous ses camarades qui y avaient laissé la vie, et dont il n'a jamais oublié le nom ni le visage. 

Cécile Hamm est son aînée de dix ans : elle fêtera demain 6 mai ses cent ans. En 2007, elle avait ressenti, pour la première fois de sa vie, le besoin de s'engager. Pas seulement de cotiser ou de s'encarter, mais de témoigner, de s'exprimer. Cécile fit partie, comme moi-même, de cette "nouvelle génération politique" qui, à travers le MoDem, souhaitait participer à l'élaboration d'un nouveau projet de société, plus humain et plus juste. Le sarkozysme lui inspirait et lui inspire toujours un rejet viscéral. Elle fut ma colistière lors des dernières élections municipales, et à ce titre, la doyenne des candidats alors en lice. Cela lui valut la curiosité des médias, et aussi quelques réflexions de la part de méchantes langues (tout particulièrement au sein de l'UMP locale). Peu lui a importé. A 98 ans, elle était fière de défendre les convictions qui étaient les siennes, et nous étions fiers de la caution morale instimable qu'elle incarnait. 

Bernard, Cécile, je vous souhaite de continuer à nous insufler encore très longtemps cette énergie très particulière qui est la vôtre et qui mêle enthousiasme et expérience, sagesse et malice (est-ce un hasard si vous avez, l'un et l'autre, conservé ce regard bleu pétillant qui trahit votre profonde humanité autant que votre côté rebelle ?). Il m'arrive parfois de vous envier : votre âge vous permet parfois de ne pas vous encombrer de certaines précautions oratoires qu'impose la bienséance.

Pour conclure ce billet, je voudrais encore une fois vous remercier. Votre engagement est un modèle pour nous tous, qui, parfois, sommes tentés de baisser les bras par égoïsme ou par lassitude. Votre engagement nous prouve qu'il y a des combats qui sont justes, légitimes, et que l'on ne doit pas abandonner, parce que les enjeux sont fondamentaux, parce qu'il s'agit des valeurs et de l'héritage que nous voulons transmettre aux générations futures. 

Commentaires

Comme cela est bien dit, Martine !
Merci pour ma mère dont je suis très fière.
Et merci d'avoir si bien exprimé notre admiration et notre gratitude à Bernard.
A cette époque de lassitude, de désillusion et d'amertume nous devons garder en mémoire, comme modèles, leur engagement et leur ténacité en des temps autrement plus difficiles,

Aude.

Écrit par : Aude | 09 mai 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu