Avertir le modérateur

19 octobre 2010

Et maintenant ?

Sarkozy a cherché l'affrontement. Il l'a. Il n'y a plus guère que Fillon pour oser encore affirmer que "le mouvement s'essoufle... mais se radicalise". Traduire, dans la bouche du chef du gouvernement : beaucoup de (bons) français seraient prêts à se résigner, mais il y en a quand même une minorité pour mettre le b....

Discours étonnant quand, dans le même temps, les journalistes relèvent des mobilisations record à Marseille, mais aussi à Bordeaux, Rennes, Tarbes... Quand de nouveaux salariés se mettent à débrayer, professionnels de la petite enfance, éboueurs... Quand les ruraux rejoignent les citadins, les salariés du privé défilent aux côtés des fonctionnaires, et cela, toutes générations confondues! 

Les lycéens, rejoints par les étudiants, occupent toujours le devant de la scène. Et les slogans deviennent plus créatifs. J'en retiens un, qui résume bien la question de société posée par cette contre-réforme des retraites :

"Mamie, raconte-moi une histoire! Non, j'ai pas le temps, je vais travailler..."

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu