Avertir le modérateur

13 décembre 2010

Quand les amis de l'Opus Dei s'invitent au centre paroissial, la mairie fait la promo....

fradier-opus1473-b552f.jpgC'est en page 29 du magazine municipal. Sous le titre aguichant "parler d'amour", un article de près d'un quart de page nous informe que le 18 janvier prochain, l'Association Familiale Catholique de La Garenne-Colombes-Bois-Colombes organise au centre paroissial une conférence intitulée "la vie affective, chemin vers le bonheur; en parler avec nos adolescents".

Premier sujet d'étonnement : est-ce au magazine municipal de faire la promotion des activités spirituelles du centre paroissial? Ici comme ailleurs, la loi sur la laïcité s'applique, et les pouvoirs publics locaux sont censés respecter une stricte neutralité en la matière...

En l'occurrence, le sujet se corse dès lors que l'on cherche a approfondir les informations obligeamment publiées par le bulletin municipal. L'intervenante, Inès de Franclieu, présentée comme "une mère de famille nombreuse et intervenante en milieu scolaire", est en réalité une militante très active de l'Alliance pour les droits à la vie, une association proche de l'Opus Dei, créée par Christine Boutin(*). Cette association constitue s'est illustrée dans tous les aspects de la lutte anti-avortement (d'après wikipedia, il s'agirait du premier lobby anti-IVG en France), mais aussi dans ses prises de position résolument opposée à la fécondation in vitro et au diagnostic prénatal.

Derrière cette conférence anodine se profile donc l'ombre de l'intégrisme catholique. La mairie l'ignorait-elle, ou a t-elle délibérément choisi de faire figurer cette information en bonne place ?

(*) En novembre dernier, Inès de Franclieu était d'ailleurs l'invitée du Club Guerledan, un "centre de formation" créé par des familles rennaises, proposant notamment des activités spirituelles "confiées à la Prélature de l'Opus Dei". Cliquer ici pour en savoir plus

12 décembre 2010

Stupeur et hurlements (de rire)

007 002.JPGDans la série "détournement de titres de film", ce titre là s'imposait. C'est en effet avec une stupeur certaines et quelques hoquets (de rire ou d'indignation, selon les cas), que les Garennois ont découvert, à la "une" du magazine municipal, l'édifice qui allait remplacer leur salle des fêtes.

"Classique et sobre, à mi-chemin entre le théâtre des Champs-Elysées et le Palais de Tokyo", peut-on lire dans le même magazine. Mazette ! En mairie, on ne prend pas n'importe quelles références...

De fait, le croquis censé être livré à notre béate admiration ressemble à ces "palais" qu'affectionne Joëlle Ceccaldi-Raynaud à Puteaux. Un "machin" prétentieux entre néo-classicisme et architecture stalinienne, qui n'aurait sans doute pas déparé dans la Roumanie de Caucescu.

Comment interpréter ce choix consternant ? La Garenne singeant Puteaux, un premier effet de l'intégration du quartier des Champs-Philippe à l'EPAD ? Ou alors, la construction d'un palais est-elle le nouveau délire d'un maire à qui il arrive de plus en plus souvent de se comporter en monarque ?

08 décembre 2010

Joue la mieux que Canto!

logo-cochon-manchester-united-1.jpgSanctionner un système bancaire immoral en appelant à le faire s'écrouler relève de l'irresponsabilité pure et simple. Par contre, les citoyens que nous sommes peuvent agir pour transformer ce système en boycottant les banques aux pratiques douteuses, et en leur préférant des établissements plus "éthiques".

C'était la conclusion de mon billet d'hier. C'est aussi le sens de l'appel lancé le 5 décembre par le collectif "Sauvons les riches!", qui, décidément, conjugue avec talent pertinence et facétie. Hier, plusieurs membres de ce collectif, déguisés  en Dalton, ont retiré de l'argent du circuit bancaire classique pour le déposer immédiatement après dans une agence parisienne du Crédit Coopératif.

Geste symbolique certes, mais c'est avec des gestes de ce genre que nous pouvons faire bouger les choses... et refuser de continuer à être les bagnards qui travaillent pour que leur argent serve à favoriser l'évasion fiscale et le profit financier. "L'appel d'Eric Cantona a eu un mérite, celui de rappeler une vérité oubliée. La puissance des banques, des "marchés financiers n'existe que parce que nous leur faisons confiance, parce que nous leur déléguons la gestion de notre épargne", souligne-t-on chez "Sauvons les riches".

"Sanctionnons les banques qui se servent de l'économie au lieu de la servir, organisons le transfert de notre argent vers des établissements plus recommandables qui privilégient l'investissement local, ne participent pas au casino financier, refusent d'être présents dans les paradis fiscaux et de verser des bonus indécents", proposent-ils.

Et si c'était cela, votre première bonne résolution pour 2011 : changer de banque, ou, au moins, ouvrir un compte dans une banque "éthique" ?

Pour en savoir plus sur cet appel et les établissements bancaires "alternatifs" : http://sauvonslesriches.fr/

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu