Avertir le modérateur

30 mars 2011

Radioactivité : invisible... mais pas transparente

logoCAP21feuille.jpgUne transparence absolue sur les chiffres de la radioactivité, c'est ce que l'on nous avait promis après l'accident de Fukushima. Hélas, comme l'a affirmé hier Corinne Lepage sur Europe 1, la situation est loin d'être aussi limpide.

Il a fallu attendre dimanche 27 mars pour que l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) publie les premiers chiffres, alors que les masses d'air contaminé étaient annoncées au dessus de l'hexagone dès le mercredi 23. Par ailleurs et surtout, les mesures effectuées par l'IRSN sont d'ores et déjà mises en cause par la Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la Radioactivité (CRIIRAD). Cette dernière relève notamment que, faute de disposer de filtres adéquants, les capteurs de l'IRSN ne mesurent que la forme particulaire de l'iode radioactif, négligeant sa forme gazeuse qui peut-être bien supérieure (en l'occurence, de 3 à 14 fois supérieure si l'on se réfère à des mesures effectuées aux Etats-Unis par des organismes indépendants).

Comme l'a noté Corinne Lepage, il existe pourtant en France un autre réseau de balises permettant des mesures plus précises et donc plus fiables : le réseau TICEN, destiné à l'origine à détecter des essais "sauvages" de bombes atomiques. Problème : les données recueillies (transmises, en France, au Commissariat à l'Energie Atomique) sont classées secret défense.

Bien sûr, la situation que nous connaissons aujourd'hui, en termes de risques pour nous, européens, n'a rien à voir avec ce que fut Tchernobyl. Il n'empêche que les citoyens ont le droit de disposer de données fiables. "C'est une question de transparence et d'information", a déclaré Corinne Lepage. "En France, nous avons la chance d'avoir des niveaux tout à fait minimes, mais il faut rétablir la confiance dans nos sociétés, c'est très important", a t-elle ajouté.

De son côté, la CRIIRAD, estimant que certaines mesures publiées par les pouvoirs publics aux Etat-Unis ont été fortement sous-estimées, a lancé un appel pour que tous les résultats d'analyse du réseau TICEN soient publiés. "Ce réseau international est financé avec de l'argent public. Les populations ont droit à cette information. Tous les chiffres doivent être publiés et non pas quelques chiffres soigneusement choisis par les autorités", souligne-t-elle.

Pour signer la pétition lancée par la CRIIRAD, cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu