Avertir le modérateur

27 septembre 2011

Grève des enseignants : attention à la confusion des genres...

La journée de revendication commune entre les enseignants du public et ceux du privé peut a priori sembler fort sympathique. Oecuménique, en quelque sorte. C'est en tout cas l'objectif recherché par l'école privée, sur qui sont braqués tous les feux des projecteurs, et qui, on peut déjà l'affirmer à la lecture des journaux de ce matin, sortira grande gagnante de cette journée d'action qui n'est autre qu'une habile opération de communication.

Objectif : dénoncer les récentes supressions de poste dans le secteur privé pour nous faire croire que désormais, école publique et école privée seraient logées... et maltraitées à la même enseigne. Ce qui est bien évidemment faux. Il faut rappeler les chiffres  : pour le privé (environ 20 % des effectifs), 1633 suppressions de postes à la rentrée 2011, et un peu moins sur les 5 dernières années. Pour le public, 13 767 postes supprimés à la rentrée, qui s'ajoutent à plus de 60 000 perdus depuis 2006.  La différence de traitement est donc manifeste ! 

Mais surtout, au-delà de ces chiffres, la manifestation commune d'aujourd'hui tend à accréditer l'idée qu'il existerait un seul et unique service public de l'éducation, auquel participerait l'école privée, à 90 % catholique. C'est d'ailleurs le discours du ministre de l'éducation, Luc Chatel, qui n'hésitait pas à déclarer le 23 septembre dernier : "l'enseignement privé sous contrat fait partie du service public"...

Une telle idée est évidemment tendancieuse : on ne peut pas faire l'amalgame entre l'école de la république, gratuite et laïque, et l'école privée, payante et confessionnelle. A moins de considérer que le principe de laïcité est désormais caduc. 

Commentaires

Une analyse originale mais néanmoins très pertinente: si les enseignants du privé sous contrat ont un statut assez identique à celui de ceux du public, leurs conditions de travail ne sont pas les mêmes, car l'enseignement privé dispose de la faculté de choisir ses élèves. Il est un peu dommage que les syndicats l'ait un peu oublié en voulant faire du nombre avant l'échéance présidentielle.

Écrit par : Claudio Allegro | 28 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu