Avertir le modérateur

27 juin 2011

Et la laïcite, bordel ??? (2)

J'avais annoncé un peu vite la mise sous silence estivale de ce blog. Un incident désagréable me pousse bien malgré moi à le rouvrir, au moins pour ce billet, qui fait suite au précédent.

J'ai en effet reçu cet après-midi, sur mon portable, un coup de fil haineux et menaçant d'un monsieur se présentant comme un certain Christian D (je n'ai pas bien compris son nom, jeté à la hâte de manière sans doute à être incompréhensible). Ce soit-disant Christian D se présentant comme "un de mes élus" que, manifestement, j'aurais dû reconnaître d'emblée même si son nom ne me disait rien (ah, l'ego démesuré des politiciens, même de troisième ou de quatrième zone...).

Bref, ce Christian D m'a appellée pour me dire qu'il jugeait  "honteux" mon précédent billet, qui s'étonnait que le maire de notre ville, Philippe Juvin, élu de la République, appelle ses administrés à prier pour le défunt curé. Ce billet, d'après Christian D, "ferait insulte à la tradition démocrate chrétienne du MoDem".

Au bout de quelques minutes de ce beau discours, j'ai pu, difficilement, expliquer à mon interlocuteur que je n'étais plus membre du MoDem depuis belle lurette, et que je m'en portais fort bien. Ce qui a déclenché cette réaction sublime : "très bien, continuez votre oeuvre de destruction franc-maconnique. Votre place est avec Caroline Fourest. Mais nous allons nous occuper de vous, nous allons parler de vous, nous allons vous traîner dans la boue".

J'ai, en vain, tenté de faire répéter son nom à cette personne, mais son courage n'allait pas jusque là. Il a raccroché.

Je vous laisse juges du procédé.  Qui est ce monsieur ? Un élu MoDem, comme il l'a laissé entendre ? Ou quelqu'un voulant se faire passer pour un élu MoDem ? Quel était le but de sa démarche, à part m'effrayer ? Je peux toutefois le remercier pour une chose : me dire que ma place est aux côtés de Caroline Fourest est un très beau compliment que j'apprécie à sa juste valeur. Quant à la franc-maçonnerie, je "'n'en suis pas", mais c'est une institution que je respecte et dont je partage les valeurs, quand bien sûr elle ne verse pas dans l'affairisme.

Si jamais Christian D. souhaitait répondre à ce billet, ce qui est parfaitement son droit, je lui conseille fortement de ne pas rejouer la grande de l'intimidation via le portable (et un numéro caché). Qu'il s'exprime à visage découvert sur ce blog. Et qu'il soit assuré que sa réponse sera publiée, car si j'ai quitté le MoDem, c'est justement parce que je suis attachée aux valeurs de la démocratie et de la liberté d'expression.

26 juin 2011

Et la laïcite, bordel ???

Impossible de l'ignorer : tous les panneaux lumineux de la ville passent l'info en boucle depuis hier. Le Pere Le Quellec, curé de La Garenne, est décédé. Triste nouvelle pour ceux qui l'appréciaient, notamment ceux qui se sentaient en phase avec le virage "traditionnaliste" qu'il avait fait prendre à sa paroisse.

Philippe Juvin lui rend hommage sur son blog personnel, le qualifiant de "grand homme". C'est son avis et il a parfaitement le droit d'exprimer son émotion. Ce qui me choque, par contre, en tant que citoyenne et administrée garennoise, c'est la manière dont Philippe Juvin implique la ville dans son hommage personnel. Décidant de faire mettre les drapeaux en berne. Appelant les Garennois à "prier" pour leur ancien curé.

Une fois de plus, en ce qui concerne la laïcité, Philippe Juvin franchit la ligne jaune et sort de son rôle d'élu de la République. Ce n'est pas une première. Et cela ne choque pas beaucoup dans un pays où le Président de la République lui-même affirme sans ciller que le curé, le pasteur ou le rabbin ont toujours été supérieurs à l'instituteur.

Ce billet sera mon dernier coup de gueule avant les vacances. Ce blog sera "gelé" jusqu'à la rentrée, où il devrait reprendre vie sous une nouvelle formule. Je vous souhaite à tous un très bel été.

PS : à lire aussi, sur le même sujet : http://lagarenne-colombesretourdebuzz.rsfblog.org/

 

19 janvier 2011

Publicité mensongère : Areva récidive

arton15135-7928f.jpgContrats ratés, difficultés de construction de l'EPR, vieillissement du parc nucléaire, popularité des énergies renouvelables : la filière nucléaire française se porte mal et son image est passablement ternie. Qu'à cela ne tienne. A grands maux, les grands remèdes : Areva vient d'investir 15 millions d'euros dans une superproduction publicitaire qui déferle massivement sur nos écrans (1500 spots sur 30 chaines TV).

Objectif : faire apparaître le nucléaire comme l'énergie d'avenir, celle qui s'inscrit dans le sens du progrès. Pour cela, Areva ne recule devant rien. Ainsi, le spot se termine en apothéose sur un monde idéal (celui où vous avez la chance de vivre, petits veinards), un monde d'abondance énergétique où une centrale nucléaire cohabite harmonieusement avec un parc éolien et une centrale solaire. Le message est subliminal mais limpide : l'avenir appartient aux énergies propres et renouvelables, parmi lesquelles le nucléaire a toute sa place...

Pas très rationnel, le nucléaire se classant sans ambiguité, comme chacun sait, dans les énergies fossiles ? Peu importe. Le film s'adresse à nos émotions, notre imaginaire. Il aura tout de même pris soin de remettre l'hydraulique et l'éolien à leur juste place. Des énergies déjà utilisées dans des temps fort lointains, pour gonfler les voiles des felouques ou convoyer du bois flottant. Sympathique, mais on se doute bien que ce n'est pas avec cela qu'on va s'assurer notre confort moderne. Heureusement, on a le nucléaire. Puissant, rassurant, et tellement propre sur lui. Ouf.

Pour Arnaud Gossement, avocat et maître de conférences à Sciences Po, ce film -qui réécrit l'histoire de l'énergie- n'est rien d'autre qu'une oeuvre de propagande, qui joue sur nos émotions pour recréer un imaginaire positif autour du nucléaire. Cliquer ici pour lire son article paru sur Terra Economica, avec, en bonus, le spot incriminé.

De son côté, l'association Sortir du Nucléaire vient de déposer une plainte devant l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), pour dénoncer "les manipulations induites par cette massive". Coup d'épée dans l'eau ? Peut-être pas. En 2009, les Verts avaient obtenu l'arrêt d'une précédente campagne d'Areva, pour des raisons relativement similaires.

Et si vous aussi, vous voulez agir en tant qu'écocitoyen, vous le pouvez : une cyberaction a été mise en place en direction de l'ARPP. Le lien est ici. L'histoire récente a montré que quelques clics pouvaient contribuer à faire chuter un régime. Alors, faire stopper une campagne de pub aussi manifestement et détestablement malhonnête, ça devrait être possible.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu