Avertir le modérateur

12 septembre 2011

Devoir de résistance : quand l'INSEE tacle Guéant

guéant,insee,xénophobie,racisme,résistanceVoici donc venue l'heure de la rentrée pour ce blog, mis en sommeil pendant l'été. J'ai eu, je l'avoue, la tentation de ne pas le rouvrir, malgré ses quelques 200 lectrices et lecteurs quotidiens. Après tout, pourquoi s'escrimer à mettre en exergue ce que je dénonce page après page, abus de pouvoir, dérives antionalistes, xénophobie ambiante ? L'air du temps est déjà tellement vicié, et tellement de gens indifférents à ses effluves nauséabondes. Sans parler de ceux qui vous traitent aimablement de terroristes du politiquement correct...

Et pourtant, me voici ce 12 septembre en train d'écrire ces lignes. Ceux qui m'ont redonné l'énergie de me battre ne se trouvent pas parmi les rangs des politiques, tellement occupés, eux, à leur petite tambouille électorale. Non, ce sont de simples fonctionnaires qui ont usé de leur devoir de résistance pour faire en sorte que leurs travaux ne soit pas déformés et récupérés pour nourrir la propagande d'Etat.

Rappelez-vous, en mai dernier, Claude Guéant créait la polémique en affirmant que les enfants d'immigrés représentaient deux tiers des enfants sortant sans qualification du système scolaire : un pourcentage destiné à prouver que l'intégration, cela ne fonctionne pas -pourquoi continuer à payer pour la scolarité d'enfants voués à l'échec, bonnes gens-?

Basé sur une interprétation très personnelle de chiffres publiés par l'INSEE en 2005, ce chiffre avait été contesté par de nombreux médias, dont Libération, mais Guéant s'était obstiné dans ses déclarations. C'est alors que les agents et les syndicats de l'INSEE sont entrés en scène, exigeant de leur direction qu'elle démente sans ambiguité les propos inacceptables du ministre de l'intérieur.

Après un premier refus, qualifiée par le personnel d'abdication face au pouvoir, la direction a dû céder et publier un communiqué stipulant noir sur blanc que le ministre s'était trompé. La véritable proportion d'enfants issus de l'immigration, parmi l'ensemble des élèves sortant de l'école sans qualification, est en effet de 16 %.

Bravo au personnel de l'INSEE, et merci à eux de m'avoir donné une bonne raison de poursuivre mon combat personnel. 

PS : des amis m'ont informée qu'une tribune municipale, signée de monsieur Perrée (mais est-ce bien lui qui l'a écrite ?), me mettaient en cause sans me nommer, au sujet du billet précédent. Je ne m'abaisserai pas à répondre à cette tribune pitoyable dont chacun aura pu apprécier la mauvaise foi. 

13 janvier 2010

Vanité quand tu nous tiens...

5g7grRrdwfrz2uh4cEvTAnZ9o1_500.jpegPhilippe Juvin s'est fait remarquer dans ses activités de parlementaire européen, enfin, tout au moins au sein de son parti, le très libéral PPE.

En tout cas, c'est lui qui le dit sur son blog : "mercredi après-midi (aujourd'hui, NDLR), audition attendue de Michel Barnier. Nous sommes cinq députés à être délégués par le PPE, et issus de la commission du marché intérieur, à interroger l'ancien ministre de l'agriculture".

Et quelques mots plus loin, au cas où nous serions vraiment bouchés, il enfonce le clou en ajoutant : "je fais partie des cinq". 

On attend impatiemment les autoportaits qui, n'en doutons pas, viendront illustrer cet émouvant témoignage d'autosatisfaction. 

04 janvier 2010

Bouffonneries, suite

chien_deprime.jpegL'inénarrable Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP et (accessoirement) conseiller régional d'Ile-de-France, déprimerait-il ? On peut le craindre. Il vient d'être classé bon dernier au palmarès de l'assiduité au Conseil régional : 37 % de présence seulement, contre 100 % pour Sébastien Pietrasanta, le maire PS d'Asnières, et 96 % pour Roger Karoutchi (UMP).

Pour sa défense, il n'a eu que ce commentaire bien fade : la façon de mener les débats de Jean-Paul Huchon "rendrait les séances inintéressantes". 

Question : si les affaires de la région ne le passionnent pas, pourquoi vouloir rempiler ?

Question subsidiaire : pourquoi ne pas aller chercher ailleurs quelque chose de plus rock'n'roll ? Tiens, par exemple, quelques mois de dépaysement en Afghanistan, le temps d'expliquer aux autochtones la bonne manière de s'y prendre contre les talibans ?  

PS : mes sincères félicitations à Jean-Paul Huchon et à l'ensemble des conseillers régionaux franciliens. Si les débats qui se déroulent au sein de leur Assemblée ne donnent pas prise aux boufonneries de Lefebvre, c'est forcément qu'ils sont d'une certaine qualité. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu