Avertir le modérateur

18 janvier 2011

Energie, intransigance, pugnacité...

Indignez-vous !.jpgLa coutume veut que l'on on ait tout le mois de janvier pour présenter ses voeux.

J'ai donc respecté la tradition, et j'en ai même abusé, puisque ce blog est resté muet de longues semaines, bien au-delà de la trève des confiseurs. Pas par manque de matière, non. Car, pour faire écho à Stéphane Hessel, les sujets d'indignation ne manquent pas.

Le Parlement est train d'adopter une nouvelle loi liberticide, Loopsi 2, à côté de laquelle Edwige n'était (passez moi l'expression) que du pipi de chat. Un texte formidable, que nous envieront certainement les dictatures du monde entier, car LOOPSI a pensé à tout. Surveillance de l'ensemble du net, sous prétexte de lutte contre la pédophilie. Procédures expéditives pour juger les mineurs. Mise à l'ombre des vendeurs à la sauvette. Et même possibilité d'expulser les gens du voyage qui campent sur une terrain avec l'accord du propriétaire (si des amis ont l'habitude de squatter votre jardin avec un camping-car, renseignez-vous...).

Dans le même temps, le budget 2011 prévoit de nouvelles coupes sombres dans le budget de l'éducation, avec 16 000 suppressions de postes programmées, alors même qu'il exonère de taxe foncière les écoles privées. Au temps pour la laïcité.

Et ce ne sont là que quelques exemples. Dans ces conditions, comment écrire pour présenter ses voeux ? La tentation est grande de céder à la lassitude et à l'écoeurement, et j'étais à deux pas d'y succcomber. Pourtant, une fois encore, un évènement est survenu, qui m'a redonné l'envie de me battre. C'était mercredi dernier. Souvenez-vous,  c'était à propos de ce qui n'était pas encore la révolution tunisienne. Michèle Alliot-Marie n'hésitant pas à proposer le "savoir-faire de nos forces de sécurité" pour "régler la situation sécuritaire" à laquelle était confronté le régime dictatorial de Ben Ali.

Pour reprendre l'expression d'Eva Joly (lire ici son article sur LOOPSI 2), la France de Sarkozy n'est pas notre France. Nous n'avons d'autre choix que le dire, et le redire encore. Mais l'indignation ne suffira pas. D'une manière ou d'une autre, il faudra s'insurger. Les Tunisiens ont fichu à la porte un dictateur corrompu. Prenons garde à ne pas laisser s'installer en France un régime sécuritaire qui a substitué le copinage au mérite républicain.

Je vous souhaite une année 2011 placée sous le signe de l'intransigeance, de l'énergie et de la pugnacité.

13 décembre 2010

Quand les amis de l'Opus Dei s'invitent au centre paroissial, la mairie fait la promo....

fradier-opus1473-b552f.jpgC'est en page 29 du magazine municipal. Sous le titre aguichant "parler d'amour", un article de près d'un quart de page nous informe que le 18 janvier prochain, l'Association Familiale Catholique de La Garenne-Colombes-Bois-Colombes organise au centre paroissial une conférence intitulée "la vie affective, chemin vers le bonheur; en parler avec nos adolescents".

Premier sujet d'étonnement : est-ce au magazine municipal de faire la promotion des activités spirituelles du centre paroissial? Ici comme ailleurs, la loi sur la laïcité s'applique, et les pouvoirs publics locaux sont censés respecter une stricte neutralité en la matière...

En l'occurrence, le sujet se corse dès lors que l'on cherche a approfondir les informations obligeamment publiées par le bulletin municipal. L'intervenante, Inès de Franclieu, présentée comme "une mère de famille nombreuse et intervenante en milieu scolaire", est en réalité une militante très active de l'Alliance pour les droits à la vie, une association proche de l'Opus Dei, créée par Christine Boutin(*). Cette association constitue s'est illustrée dans tous les aspects de la lutte anti-avortement (d'après wikipedia, il s'agirait du premier lobby anti-IVG en France), mais aussi dans ses prises de position résolument opposée à la fécondation in vitro et au diagnostic prénatal.

Derrière cette conférence anodine se profile donc l'ombre de l'intégrisme catholique. La mairie l'ignorait-elle, ou a t-elle délibérément choisi de faire figurer cette information en bonne place ?

(*) En novembre dernier, Inès de Franclieu était d'ailleurs l'invitée du Club Guerledan, un "centre de formation" créé par des familles rennaises, proposant notamment des activités spirituelles "confiées à la Prélature de l'Opus Dei". Cliquer ici pour en savoir plus

12 décembre 2010

Stupeur et hurlements (de rire)

007 002.JPGDans la série "détournement de titres de film", ce titre là s'imposait. C'est en effet avec une stupeur certaines et quelques hoquets (de rire ou d'indignation, selon les cas), que les Garennois ont découvert, à la "une" du magazine municipal, l'édifice qui allait remplacer leur salle des fêtes.

"Classique et sobre, à mi-chemin entre le théâtre des Champs-Elysées et le Palais de Tokyo", peut-on lire dans le même magazine. Mazette ! En mairie, on ne prend pas n'importe quelles références...

De fait, le croquis censé être livré à notre béate admiration ressemble à ces "palais" qu'affectionne Joëlle Ceccaldi-Raynaud à Puteaux. Un "machin" prétentieux entre néo-classicisme et architecture stalinienne, qui n'aurait sans doute pas déparé dans la Roumanie de Caucescu.

Comment interpréter ce choix consternant ? La Garenne singeant Puteaux, un premier effet de l'intégration du quartier des Champs-Philippe à l'EPAD ? Ou alors, la construction d'un palais est-elle le nouveau délire d'un maire à qui il arrive de plus en plus souvent de se comporter en monarque ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu