Avertir le modérateur

15 octobre 2010

Manifs lycéennes : deux poids, deux mesures...

L'injustice et l'inégalité de traitement sont décidément devenues des constantes dans notre société. 

Mardi dernier, très tôt le matin : les lycéens d'Albert-Camus (92) organisent une manifestation devant leur établissement. Pour en bloquer l'entrée principale, ils vont "emprunter" des poubelles au marché couvert des Vallées, tout proche. La police, présente, intervient. Les jeunes en sont quitte pour un bon savon : déplacer des poubelles, c'est un vol, il faut aller les remettre à leur place. Les jeunes obtempèrent et le reste des évènements se passe sans incident. Hier, lorsque les mêmes lycéens décident d'aller manifester à Paris en rejoignant leurs camarades de Paul-Lapie (Courbevoie) et de Léonard-de-Vinci (Levallois), ils bénéficient d'une escorte policière qui assure leur sécurité et le trajet se déroule dans une ambiance bon enfant.

Hier matin, à Montreuil (93) : un blocage s'organise dans le calme devant le lycée Jean-Jaurès. Des CRS équipés de tout le matériel anti-émeute débarquent en nombre, et, selon plusieurs témoins, essaient de dégager l'accès à l'établissement. Geoffrey, 16 ans, tente de s'emparer d'une poubelle. Il essuie un tir de flashball qui lui occasionne plusieurs fractures au visage et un hématome derrière l'oeil. La situation dégénère. Grenades lacrymogènes et matraques d'un côté. Canettes de soda de l'autre. 

Pourquoi cette différence dans l'attitude de la police ? Qu'est-ce qui peut justifier un usage aussi disproportionné de la force publique ? 

En regardant hier soir le journal télévisé, mon fils, choqué et profondément écoeuré, a résumé la situation : 

"Alors, quand t'habites le 9-3 et que t'as un sweat à capuche, t'es direct un délinquant et les flics peuvent te tirer dessus..."

 

12 octobre 2010

Albert-Camus bloqué

Ce matin, le lycée Albert-Camus de Bois-Colombes, où sont scolarisés nombre de jeunes Garennois, faisait partie de la cinquantaine de lycées bloqués en Ile-de-France, une bonne soixantaine d'élèves empêchant l'accès par la porte principale, sous l'oeil amusé d'une autre centaine de "sympathisants", amassés de l'autre côté du trottoir. Un blocage bon enfant, puisque les élèves qui désiraient aller en cours pouvaient toujours passer... par l'entrée des profs.

Que faut-il penser de cette mobilisation lycéenne que l'on dépeint volontiers comme manipulée, téléguidée ? Faut-il s'irriter de voir des ados s'emparer d'un "truc de vieux"? Faut-il ne voir là qu'un prétexte pour rater des heures de cours et pimenter le quotidien ?

Je crois qu'il serait dangereux de sous-estimer la grogne des jeunes. Si quelque chose m'a frappée, ce matin, c'est bien le climat de connivence (et non d'hostilité) entre ceux qui bloquaient "pour de bon" et ceux qui demeuraient en retrait. 

Certes, tous les jeunes ne se sentent pas concernés par la question des retraites (loin de là!), mais plutôt qu'un prétexte, je crois que cette mobilisation est une opportunité : l'opportunité d'exprimer au mieux un ras-le-bol, un malaise, au pire une colère, un sentiment de révolte.

Même s'ils sont peu politisés, nos jeunes savent bien qu'ils ne sont pas la priorité du pouvoir en place. Sarkozy n'a jamais décrété la lutte contre le chômage des jeunes grande cause nationale. Et que dire de l'état de délabrement programmé de l'éducation nationale, avec lequel ils doivent composer chaque jour : classes surchargées, manque d'équipement, manque de locaux... ?

A l'inverse, nos jeunes sentent parfaitement qu'aux yeux du pouvoir, ils constituent une population sous surveillance. Dans le discours Sarkozien, le mot "délinquance" n'est jamais très éloigné du vocable "jeune". Luc Chatel lui-même leur avait conseillé de rester à l'écart en jouant le bon père de famille : "manifester sur la voie publique, c'est dangereux". Raté. Les jeunes ont pris la parole, et ils ont raison, car c'est de leur avenir qu'il s'agit. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu