Avertir le modérateur

10 février 2010

Nouveau revers pour Philippe Juvin

refuse01a.jpegOn s'en souvient, notre maire Philippe Juvin fut un temps candidat à la tête de liste (UMP) pour les élections européennes, avant de se voir rétrogadé à la cinquième place... et finalement élu à la faveur d'un score que même les sarkozystes les plus optimistes n'avaient osé espérer.

Certains auraient retenu la leçon, et compris que l'ambition doit parfois se conjuguer à la patience pour se transformer en réussite. Mais pas Philippe Juvin, qui, à peine arrivé à Strasbourg, s'est porté candidat à la succession de Michel Barnier (excusez du peu) pour présider la délégation française du PPE (Parti Populaire Européen), comme le révélait en décembre dernier l'excellent site euractiv.fr.

Bien qu'étant resté longtemps le seul candidat officiellement déclaré, il a finalement été supplanté par un député plus consensuel, Jean-Pierre Audy, poussé par ses collègues à se présenter alors qu'il vient d'entamer son second mandat.  

Question : qu'est-ce qui a contribué à écarter ainsi Philippe Juvin, alors qu'aucun autre parlementaire n'était réellement "partant" pour prendre la place ? Son inexpérience, conjuguée à une certaine hâte à vouloir brûler les étapes ? Sa facheuse propension à communiquer et à polémiquer sur tout et sur rien, y compris sur qu'il ne connaît pas ? Sa non moins fâcheuse manie à twitter pendant les séances du Parlement ? Ou encore quelques erreurs retentissantes qui auraient suscité la méfiance de ses confrères ? 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu