Avertir le modérateur

06 décembre 2010

"Pour le malien", les mots de la révolte

41Vt0sMPL6L__SS500_.jpgJe n'ai pas parlé sur ce blog du décès de cet homme sans-papiers, victime semble-t-il d'un nouveau cocktail mortifère : gaz lacrymogènes + double décharge de Taser. Cela se passait pourtant à quelques kilomètres de chez moi, à Colombes, le 30 novembre dernier. Non pas que j'aie été indifférente à cette information. Simplement, parfois, l'écoeurement l'emporte sur la révolte, et sur l'inspiration.

Heureusement, la blogosphère a ceci de bon que d'autres trouvent les mots qui vous manquent, à un moment donné. En l'occurence, il s'agit de Pierre Tavenian, professeur de philo, fervent défenseur des libertés publiques et cofondateur du blog engagé "les mots sont importants". Pierre Tavenian, donc, a écrit un texte magnifique, intitulé "Pour le malien", dont je reproduis ci-dessous que quelques extraits (pour lire le texte en entier, cliquer ici).

Pour Pierre Tavenian, donc, une première raison de s'indigner : l'homme décédé mardi 30 novembre n'a jamais eu d'identité. "Il n'a pour nous ni nom, ni visage, ni femmes ni enfants, ni frères ni soeurs, ni père ni mère, ni ami-e-s en deuil. Les premières dépêches l'ont appelé 'un malien', les suivantes l'ont apellé 'le malien'. Certains journalistes l'ont encore appelé, encore plus salement, 'le forcené', parce que son gabarit -seule information à laquelle nous avons eu droit- était "impressionnant", dixit la sacro-sainte 'source policière', et parce qu'avec un marteau il avait 'blessé légèrement' quatre policiers qui, à coups de gaz et de décharges électriques, tentaient de le 'neutraliser' (...).

Mais pour Pierre Tavenian, il s'agissait avant tout d'un homme traqué, sous le coup d'un arrêté de conduite à la frontière, qui voulait à tout prix échapper à la police.  "La question qui est posée", estime l'auteur, est beaucoup plus vaste que celle posée par l'usage du Taser : "c'est celle du permis de tuer hors légitime défense dont bénéficient de facto les policiers, du permis de tuer une certaine population en tout cas, et des politiques étatiques qui rendent ces homicides non seulement possibles, mais plus que cela : nécessaires.

Et Pierre Tavenian de conclure : "de cette mise à mort barbare tout juste déplorée le mardi 30 novembre à 20h20 et oubliée dès le lendemain, il importe donc de se souvenir. Il importe de rappeler que ce n'était pas d'un "forcené malien" qu'il s'agit mais d'un homme, qui n'était que malien et qui n'était pas du tout un forcené. Qu'il n'a pas été 'neutralisé' mais tué. Que le coupable ne se nomme ni "Pas de chance" ni "Taser" mais Police nationale, Hortefeux, Sarkozy, et surtout "maîtrise des flux migratoires". Que sont en cause non seulement "50 000 volts" mais aussi "25 000 reconduites à la fontière". Que ce n'est pas un fait divers, mais une affaire d'Etat".

Pierre Tavenian n'est pas le seul à avoir exprimé une saine révolte. Dans un style très particulier, entre rap et accordéon musette, le groupe lillois M.A.P (Ministère des Affaires Populaires) a trouvé non seulement les mots, mais aussi le rythme pour lancer l'alerte et appeler à la résistance contre le sort implacable réservé aux sans-papiers : car oui, "au nom du pays des droits de l'homme, la chasse est ouverte"... 

 

01 décembre 2009

Rama Yade : sympathique d'accord, sarkozyste d'abord...

Notre secrétaire d'Etat aux Sports, conseillère municipale d'opposition à Colombes, honorera ce soir de sa présence la ville dont elle est l'élue. Au programme, un "forum emploi" un peu particulier, puisque les participants sont invités à venir "munis de leur CV et de leur lettre de motivation". L'occasion semble certes intéressante puisque Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi, fera partie des VIP, ainsi que plusieurs chefs d'entreprises.

La chose n'est pas passée inaperçue et Roland Muzeau, député (PCF) de la circonscription, a dénoncé le caractère scandaleux d'une initiative "aux relents populistes, aux airs de clientélisme électoral", dans lequel il voit une façon de "jouer avec l'espoir de la population qui vogue de galère en petits boulots mal payés", ainsi qu'un "un jeu dangereux dans les banlieues populaires". 

A titre personnel, je ne suis pas loin de partager l'avis de M. Muzeau. L'intention électoraliste est cousue de fil blanc. Si Rama Yade voulait mettre son énergie et son carnet d'adresses perso au service de sa ville, elle pouvait le faire autrement qu'à travers un coup de pub, surtout sur un sujet aussi complexe que celui de l'emploi. En sa qualité de conseillère municipale, en proposant de travailler avec la municipalité en place, par exemple.

Mais c'est bien là que le bât blesse, et c'est pourquoi j'écris ce billet : car la réaction de Rama Yade témoigne hélas d'un sectarisme aussi radical que banal... parmi la "génération Sarkozy". En digne représentante de la réthorique UMP, la secrétaire d'Etat a ainsi recommandé à Roland Muzeau "de proposer, plutôt que de dénoncer", "car le chômage a augmenté de manière très rapide à Colombes, depuis qu'ils sont là".  

Le pronom personnel, à lui seul, est révélateur : qui, "ils"? Les extra-terrestres ?  Les envahisseurs ? Je suppose qu'il faut entendre derrière ce "ils" les "socialo-communistes", voire les "staliniens". Encore un cas d'allergie grave qui frise l'intolérance la plus stupide. 

Quant à l'argument lui-même, qui sous-entend que la municipalité de gauche serait responsable de l'augmentation du taux de chômage à Colombes, là, on est au degré zéro de la politique. On dirait du Lefebvre (dans ses bons jours).    

Allons, ressaisissez-vous, madame Yade. On attend autre chose de vous que de la mauvaise foi et de la politique politicienne, même si, on l'a compris, vous êtes plutôt douée à l'école de la Sarkozye. Bien sûr, il n'y a pas que de bons exemples dans votre équipe (je veux parler de celle des régionales). Mais êtes-vous vraiment obligée de vous couler dans un moule aussi médiocre ?  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu