Avertir le modérateur

21 janvier 2011

Education Nationale : la saignée continue

école-en-danger3.jpgLa nouvelle équation de la rentrée 2011, dans les collèges et lycées publics des Hauts-de-Seine, a été rendue publique hier : 730 élèves supplémentaires attendus, 123 postes en moins (postes d'enseignants pour la plupart).

L'Académie de Versailles paye en effet au prix fort les restrictions budgétaires prévues pour "dégraisser le mammouth" (lequel est en fait, déjà exsangue) : rappelons que 13 767 suppression de postes sont prévues au total pour la prochaine rentrée dans l'enseignement public.

Pour être honnête, reconnaissons que le privé  (largement financé par l'Etat et les collectivités), devra lui aussi se serrer la ceinture. Mais dans une bien moindre mesure : 1633 suppressions de postes étaient exigées dans le projet de loi de finances, soit huit fois moins que dans le public, alors que l'enseignement privé accueille 18% des élèves. L'équité aurait donc voulu que l'effort se situe aux environs de 3000 postes.

Cela, c'était début décembre. Depuis, le sénateur de Haute-Savoie Jean-Claude Carle (UMP), fervent défenseur de l'enseignement catholique privé et de la laïcité positive, est parti en croisade. Avec succès : il a rapporté dans sa hotte un joli cadeau de 4 millions d'euros supplémentaires pour le privé, de quoi "sauver" 250 postes. Un vrai miracle de Noël. Et par les temps qui courent, qui sait, de quoi mériter la canonisation.

 

15 novembre 2010

Mise au point...

Le billet que j'ai publié hier a, sans surprise, provoqué beaucoup de réactions. La plupart des commentaires, qu'ils soient positifs ou indignés, ont été publiés. Il n'est pas question ici de censurer -bien que Colombe l'ait craint, et hâtivement supposé-.

Ceci dit, un certain nombre de réactions n'ont pas été publiées parce qu'elles étaient manifestement injurieuses ou racistes. Je ne m'en étonne pas : ce blog est lu et "surveillé" par tous ceux qui ne supportent pas le combat que je mène. Et à l'extrême-droite, le dérapage verbal survient très vite...

Exemple d'un de ces commentaires signé Benoit (certains passages ont été censurés) : "De quoi vous mêlez-vous ? N'avons nous pas le droit de vouloir le meilleur pour nos enfants et de refuser de les mettre à l'école de quartier, qui n'est qu'un ramassis de cas sociaux et où bientôt ou ne servira que du hallal (...) ? N'avons nous pas le droit de vouloir que nos enfants, dès le plus jeune âge, soient élevés dans la tradition de leur pays, qui est la tradition chrétienne que vous le vouliez ou non ? Oui une élite doit émerger pour sauver ce pays de la décadence!"

J'ignore si Benoit est ou non Garennois. Il est possible que non : l'affaire Kleber Haedens, dans laquelle je me suis beaucoup impliquée, me vaut de solides inimitiés bien au-delà de notre ville.

Par ailleurs, bien entendu, ce message ne saurait être considéré comme représentatif de l'état d'esprit des parents qui envoient leur enfant à l'éveil à la foi, ou scolarisent leur enfant dans un établissement catholique.

Il n'empêche. Cet incident démontre une nouvelle fois, s'il était besoin, la porosité entre activisme religieux et intolérance, entre intégrisme et racisme.  C'est pourquoi je dénonce (et je continuerai à dénoncer) toute ce qui peut faire le lit de l'intégrisme : le conditionnement dès le plus jeune âge en faisant bien entendu partie.

Les commentaires de l'article précédent, ainsi que ceux de cet article, sont exceptionnellement fermés pour éviter tout nouveau débordement.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu