Avertir le modérateur

10 mai 2010

Mémoire sélective

esclavage_bresil_debret.jpgC'est aujourd'hui la cinquième journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage, et de leurs abolitions. Une journée qui s'intégre dans le contexte particulier de la célébration du cinquantenaire des indépendances africaines, et de la solidarité avec Haïti. 

Ne cherchez pas trace de cette commémoration sur le site Internet de La Garenne, ou dans son magazine municipal : notre ville ignore systématiquement et délibérément cette date, dont les élus PS lui rappellent pourtant régulièrement l'existence et l'importance.

Seulement voilà, comme a pu le dire un Philippe Juvin agacé en conseil municipal, on ne peut pas tout commémorer, on n'en finirait pas. Il faut donc faire des choix.

Commémorer l'abolition de l'esclavage est un geste noble, mais ce n'est peut-être pas assez rentable (sur le plan électoral, j'entends). La fête des voisins, que le site de la ville nous engage à noter sur notre agenda plusieurs semaines à l'avance (ce sera le 28 mai), constitue à cet égard une opportunité autrement plus intéressante pour un élu au planning surchargé. Monsieur le Maire en profitera t-il, comme l'an dernier, pour mobiliser chauffeur et VelSatis afin de faire la tournée de son fief   des quartiers ? 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu