Avertir le modérateur

28 mars 2011

Décevant

Les Hauts-de-Seine avaient hier l'occasion de rééquilibrer les forces politiques qui président à sa destinée. Occasion en grande partie ratée, puisque l"UMP-NC demeure majoritaire au conseil général, avec 25 sièges sur 45.

Bien sûr, je salue l'élection de Jean-André Lasserre (PS), à Courbevoie, dans un canton qui a bien besoin de contre-pouvoirs puisqu'il est directement impacté par les projets d'extension de La Défense. Je me réjouis de l'élection brillante de Jean-Christophe Fromentin (DVD) à Neuilly, signe supplémentaire que celle ville-symbole rejette l'emprise de l'UMP pour lui préférer une droite plus modérée et plus humaine. De même que je me réjouis de l'éviction d'Isabelle Balkany, sortie à Levallois-sud par un autre candidat divers droite. L'ancien système RPR-UMP vacille, c'est un fait. Mais cela me semble hélas insuffisant pour mettre un terme à des pratiques politiques caractérisées par le cynisme, le clientélisme et les "affaires".

A La Garenne, Isabelle Caullery (RPF, soutenue par l'UMP-NC) est élue avec un score plus que confortable : 58,14 %, contre 41,86% pour son adversaire Christophe Macé (PS, soutenu par les écologistes et le Front de Gauche). Toutes mes félicitations, donc, à madame Caullery, qui voit ainsi son mandat prolongé de trois ans, jusqu'aux élections territoriales qui entérineront la réforme des collectivités locales. Lors de sa campagne, elle a assuré vouloir travailler sans parti pris au service de tous les Garennois. Il conviendra de veiller à ce que cette promesse soit tenue, et ne consiste pas seulement à faire acte de présence lors d'inaugurations et autres mondanités.

Rappelons qu'il y a un an, l'écart entre les deux candidats était bien moindre (54,3 % pour Isabelle Caullery, 45,7 % pour Christophe Macé), avec, c'est vrai, un taux d'abstention moindre. Il faut donc s'interroger sur les raisons qui ont permis à la représentante de la majorité départementale de creuser cet écart. Sans doute a t-elle bénéficié d'un certain report de voix du FN (12,5 % au premier tour). Sans doute aussi la position frileuse et inaudible du MoDem (6% au premier tour), qui appelait à voter contre Isabelle Caullery sans soutenir Christophe Macé, a t-elle jeté le trouble parmi les électeurs. Quoi qu'il en soit, aucun militant du MoDem garennois n'était hier présent en mairie pour prendre connaissance des résultats du scrutin : preuve supplémentaire que le MoDem se désintéressait de cette échéance, qui va pourtant déterminer la vie de notre ville-canton jusqu'en 2014.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu