Avertir le modérateur

12 septembre 2011

Devoir de résistance : quand l'INSEE tacle Guéant

guéant,insee,xénophobie,racisme,résistanceVoici donc venue l'heure de la rentrée pour ce blog, mis en sommeil pendant l'été. J'ai eu, je l'avoue, la tentation de ne pas le rouvrir, malgré ses quelques 200 lectrices et lecteurs quotidiens. Après tout, pourquoi s'escrimer à mettre en exergue ce que je dénonce page après page, abus de pouvoir, dérives antionalistes, xénophobie ambiante ? L'air du temps est déjà tellement vicié, et tellement de gens indifférents à ses effluves nauséabondes. Sans parler de ceux qui vous traitent aimablement de terroristes du politiquement correct...

Et pourtant, me voici ce 12 septembre en train d'écrire ces lignes. Ceux qui m'ont redonné l'énergie de me battre ne se trouvent pas parmi les rangs des politiques, tellement occupés, eux, à leur petite tambouille électorale. Non, ce sont de simples fonctionnaires qui ont usé de leur devoir de résistance pour faire en sorte que leurs travaux ne soit pas déformés et récupérés pour nourrir la propagande d'Etat.

Rappelez-vous, en mai dernier, Claude Guéant créait la polémique en affirmant que les enfants d'immigrés représentaient deux tiers des enfants sortant sans qualification du système scolaire : un pourcentage destiné à prouver que l'intégration, cela ne fonctionne pas -pourquoi continuer à payer pour la scolarité d'enfants voués à l'échec, bonnes gens-?

Basé sur une interprétation très personnelle de chiffres publiés par l'INSEE en 2005, ce chiffre avait été contesté par de nombreux médias, dont Libération, mais Guéant s'était obstiné dans ses déclarations. C'est alors que les agents et les syndicats de l'INSEE sont entrés en scène, exigeant de leur direction qu'elle démente sans ambiguité les propos inacceptables du ministre de l'intérieur.

Après un premier refus, qualifiée par le personnel d'abdication face au pouvoir, la direction a dû céder et publier un communiqué stipulant noir sur blanc que le ministre s'était trompé. La véritable proportion d'enfants issus de l'immigration, parmi l'ensemble des élèves sortant de l'école sans qualification, est en effet de 16 %.

Bravo au personnel de l'INSEE, et merci à eux de m'avoir donné une bonne raison de poursuivre mon combat personnel. 

PS : des amis m'ont informée qu'une tribune municipale, signée de monsieur Perrée (mais est-ce bien lui qui l'a écrite ?), me mettaient en cause sans me nommer, au sujet du billet précédent. Je ne m'abaisserai pas à répondre à cette tribune pitoyable dont chacun aura pu apprécier la mauvaise foi. 

02 mai 2011

Bravo, Chantal Jouanno

ChantalJouanno11111111111.jpgUne fois n'est pas coutume, je tiens à saluer les propos de la ministre des sports Chantal Jouanno, interrogée au sujet de l'idée d'instaurer des quotas de joueurs d'origine étrangère dans les centres de formation de la Fédération Française de Football :

"Il y a d'autres solutions que de dire 'on va aboutir à des quotas pour réduire les binationaux'. Après il y a des amalgames, des dérapages sur des considérations de couleur de peau qui sont assez malvenues dans ce type de discussion", a t-elle déclaré, avant de poursuivre : "Je ne suis pas beaucoup choquée que l'on forme des personnes et qu'elles aillent jouer dans des pays amis et qu'on exporte notre savoir-faire. Cela se fait dans tous les sports. Nos joueurs de basket vont jouer en NBA et cela participe aussi au rayonnement de la France".

En effet. La France se grandirait en tenant des raisonnements moins mesquins, dès lors qu'il est question de nationalité. Et c'est tout à l'honneur de Chantal Jouanno de l'avoir rappelé.

07 octobre 2010

Viviane Reding avait raison!

roms.jpgPlus d'un mois sans écrire. Un mois durant lequel j'ai été happée par d'autres occupations -familiales, notamment-, mais aussi et surtout, figée par l'arrogance d'un chef de l'Etat et d'un gouvernement pris en flagrant délit de politique xénophobe (la fameuse circulaire sur les Roms), et demeurant malgré tout droits dans leurs bottes, sûrs de leur bon droit, et même donneurs de leçons.

Les paroles de Viviane Reding, lorsqu'elle a osé comparer la politique de la France vis-à-vis des Roms à celle de l'Allemagne d'avant-guerre, ont-elles vraiment dépassé sa pensée? Je n'en suis pas sûre : au-delà de son démenti officiel pour convenances diplomatiques, l'extrême vigilance qu'elle affiche désormais vis-à-vis des autorités françaises est suffisamment explicite. 

Or Viviane Reding a raison. Le Monde révèle ainsi, aujourd'hui, l'existence de documents établis par l'Office central de lutte contre la délinquance (dépendant de la gendarmerie) et destinés à "effectuer une généalogie des gens du voyage" : ce qui ressemble fort à un de ces fameux fichiers ethniques interdits par la loi, et dont le pouvoir, jusqu'ici, niait farouchement l'existence.

Alors, j'entends bien ceux qui disent qu'il serait outrancier de comparer l'Allemagne d'Hitler à la France de Sarkozy, que la lutte contre l'immigration clandestine n'est pas la mise en oeuvre de la solution finale et que les Roms ne sont pas envoyés en camp d'extermination.

Certes. Mais l'intention est là : celle de contrôler l'étranger et de le ficher dehors, parce qu'il a une origine différente, parce que son mode de vie est différent et parce que son origine ethnique fait de lui, de facto, un danger pour notre identité nationale.

Ouvrons les yeux et appelons un chat un chat! Ce discours là est un discours fascisant.Tout comme les propos d'Eric Besson, récemment, qui affirmait souhaiter que "son ministère fabrique de bons français". Ces propos là sont quasiment passés inaperçus, si ce n'est de Corinne Lepage et de son équipe Cap 21 qui ont, immédiatement, publié un communiqué pour les dénoncer (cliquer sur le mot 'communiqué' pour en prendre connaissance).

Pour cette raison-là, et pour beaucoup d'autres que je développerai plus tard, je viens de rejoindre Cap 21 qui est l'un des seuls partis à travailler encore à la construction d'un large Front Républicain dépassant l'habituel clivage droite-gauche. Je viens aussi d'adhérer au MRAP. Face à l'inacceptable, il est temps de s'engager. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu